Cimetières d'esclaves

Capesterre-Belle-Eau - Le cimetière des esclaves  (2010) : Près de Bois-Debout, un chemin de terre qui longe une bananeraie mène à un sous-bois.... On découvre une stelle (sans texte) où sont déposées fleurs et bougies. Des coques de lambis (coquillages) ont été disposées en cercle. Des bougies ont été déposées...

Capesterre Belle EauCapesterre Belle Eau

 

Capesterre Belle EauCapesterre Belle Eau

 

Capesterre Belle EauCapesterre Belle Eau

 

Capesterre Belle EauCapesterre Belle Eau

 

Capesterre Belle EauCapesterre Belle Eau

 


Localisation du cimetière de Capesterre Belle Eau :


Sainte-Marguerite - le Moule - Le cimetière des esclaves (2010)

 

Sainte MargueriteSainte Marguerite

 

Sainte MargueriteSainte Marguerite

 

Sainte MargueriteSainte Marguerite

 


Le cimetière de Sainte Marguerite, en février 2012.... triste vision, il est à l'abandon. Le grand panneau est en piteux état...

Sainte MargueriteSainte Marguerite

 


Retour au cimetière de Sainte marguerite en février 2014. Nous avons la bonne surprise de constater que le cimetière a été nettoyé, des poteaux de bois colorés ont été installés pour le délimiter, des autels sont disposés tout autour (rochers) des objets religieux et bougies y sont déposés. Nous avons assisté, un dimanche, par hasard, a une cérémonie en mémoire des esclaves. Textes, chants et offrandes (pétales de fleurs) pour honorer leur mémoire. Nous sommes restés là près d'une heure. Beaucoup d'émotion...

Sainte MargueriteSainte Marguerite

Autels :

Sainte MargueriteSainte Marguerite

 

Sainte MargueriteSainte Marguerite

Les membres l'association Lanmou ba yo honorent leurs ancêtres en organisant cérémonies et commémorations

Sainte MargueriteSainte Marguerite

 

Sainte MargueriteSainte Marguerite

 

Sainte MargueriteSainte Marguerite

 

Sainte MargueriteSainte Marguerite

Ici reposent nos aïeux morts dans l'enfer de l'esclavage.

Dans ce lieu à jamais sacré, que leurs âmes reposent en paix. Lanmou ba yo !

Parce qu'ils ont vécu le martyre de l'esclavage,

Parce qu'on leur a refusé leur identité et leur dignité d'hommes et de femmes,

Parce qu'on les a construits dans la division et le mépris d'eux mêmes,

Parce qu'ils sont morts souvent sans sépulture et sans rite,

Parce que leurs âmes sans considérations, errent sans repos, Lanmou ba yo !

Parce qu'au coeur de l'enfer esclavagiste ils ont fait briller la flamme de la résistance et de la liberté,

Parce qu'ils ont inventé les rites et cadences de nos vies,

Parce que de leurs plaintes ils ont fait nos mélodies,

Parce que tout simplement ils ont su aimer,

Parce que nous leur devons l'existance, Respé pou yo !

Désormais, Nous, arrières petifs-fils et filles d'esclaves avons décidé :

De réhabiliter la mémoire de nos parents esclaves,

De les inscrire dans notre parenté,

D'affirmer leur pleine dignité,

De leur rendre un hommage sacré : Fos ban nou !

 


Localisation du cimetière des esclaves de Saint-Marguerite :


Le cimetière d'esclaves de Saint-François (2016)

Cimetière d'esclaves Saint-FrançoisDes ossements découverts sur la plage des Raisins Clairs à Saint François ont permis de mettre à jour un cimetière d'esclaves regroupant plusieurs dizianes de tombes... Lors de notre passage en mars 2016, des barrières métalliques cernent une partie de la plage, à quelques mètres de la mer. Un panneau explicatif à été installé, dont voici la retranscription :

Le site archéologique
Le cimetière de la plage des Raisins Clairs est un site funéraire signalé dès les années 60 suite à la découverte d'ossement humains mis au jour par l'érosion marine. Il s'agit d'un cimetière catholique dont les tombes sont situées sous vos pieds  entre 40 et 80 cm de profondeur. Des centaines de personnes y ont été enterrées entre les XVIII et XIXème siècles et des sépultures d'eclaves y sont attestées. Le site se distingue du cimetière dit "Hindou" situé à une centaine de mètres à l'est.

Un cimetière menacé par l'érosion
Depuis les années 60 le site est soumis  une forte érosion marine et le trait de côte a reculé d'environ 30 mètres. Les interventions archéologiques conduites en 2013 et 2014 ont permis de sauvegarder les tombes les plus menacées. La commune de Saint-François, la direction des affaires culturelles de la Région Guadeloupe étudient actuellement la mise en place d'un ouvrage permettant de conserver ce cimetière tout en préservant le caractère paysager exceptionnel de la plage.

Les fouilles archéologiques
Elles ont permis de reconnaître environ 130 tombes individuelles et des dizaines d'ossements réhinumés. Les personnes enterrées étaient déposées dans des cercueils en bois cloutés orientés est-ouest. La tête se situant à l'ouest ou à l'est. Les cercueils plus plus anciens sont de formes trapézoidales et les plus récents de forme hexagonale. Les creusements de nombreuses tombes ont recoupé des sépultures antérieures, les ossement étaient alors récupérés et rangés dans les fosses nouvellement ouvertes.

Cimetière d'esclaves Saint-FrançoisCimetière d'esclaves Saint-François

 

Cimetière d'esclaves Saint-FrançoisCimetière d'esclaves Saint-François


Localisation du cimetière des esclaves de Saint-François :


 

Articles similaires :

Histoire

 Patrimoine