Randonnée, sentiers, traces et conseils

En 1493 les premiers européens arrivent en Guadeloupe. La Guadeloupe est alors recouverte de forêts et de marécages. Les hommes, chasseurs et soldats explorent les montagnes de la Basse-Terre, à la recherche d'eau et de gibier, et créent ainsi  les premières traces. Un moyen de  pénétrer dans un milieu hostile, mais aux nombreuses ressources. Des esclaves évadés, iront aussi se réfugier dans ses montagnes.  Les traces faites par ces esclaves en fuite appelés neg mawon (mawon pour marronnage) font partie intégrante du patrimoine et de l'histoire de la Guadeloupe.

 


Le topo guide : En Basse-Terre, quelques 200 kilomètres de traces, dont les plus empruntées sont entretenues par le Parc National de Guadeloupe et l'Office National des forêts. Si vous voulez faire de la randonnée en Guadeloupe, procurez-vous le "Topoguide", en vente dans les librairies. 49 balades et randonnées à faire en Guadeloupe et dans les îles. Très bien fait on y trouve des conseils, des photos d'animaux et de plantes avec explicatif, et bien sûr des cartes topographiques, un descriptif des randonnées, le nombre d'heures de marche, ainsi que leur degré de difficulté. Si vous voulez faire de la randonnée, c'est le guide indispensable... d'autant plus, qu'après de longs mois d'attente, le topo guide Guadeloupe est à nouveau disponible, édition 2013...
 

Topo-Guide - Ancienne édition (épuisé)Topo guide Guadeloupe- Edition  2013

 


Conseils du Parc National aux randonneurs : Munissez vous de bonnes chaussures de randonnée. Les sandales, nus-pieds, talons, ballerines sont à proscrire. Emportez un vêtement chaud et un vêtement de pluie. Prévoyez une tenue de rechange dans un sac en plastique. Le temps est très changeant en Guadeloupe. Surveillez la météo et méfiez-vous du temps pluvieux. La plupart des randonnées comportent des traversées de rivières qui peuvent connaître des crues violentes et soudaines. Aux Antlles la nuit tombe tôt : 17h30 en décembre. 19 h 00 en juin. Ne commencez jamais une randonnée après 13H30. Ne partez jamais seul : prévenez toujours quelqu'un de votre itinéraire et de la durée de votre absence. Ne marchez pas le ventre vide. Prévoyez des victuailles riches en valeurs énergétiques.

 

ConseilsConseilsConseils

 

ConseilsConseilsP1140430 copier 1

 

Emportez de l'eau en quantité suffisante. Un à deux litres par personne pour toute sortie supérieure à 2 heures. Ne surestimez pas vos forces. Choisissez vos itinéraires en fonction de votre condition physique. En Guadeloupe, la plupart des traces sont des sentiers "sportifs" réservés aux bons marcheurs. La chasse, la pêche, la cueillette et tout prélèvement dans le Parc National sont strictement interdits. Les chiens même tenus en laisse sont interdits dans le Parc National. Avant de partir en balade consultez également la page "conseils de prudence"

 


Carbets et  aires de pique-nique : Pique-niquer en forêt est en Guadeloupe une tradition bien ancrée. Depuis toujours, vacances et jours féries sont l'occasion de passer la journée dans la nature, généralemnt au bord des rivières, pour déjeuner en famille et entre amis. Autrefois on s'installait sur des rochers ou sur des couvertures entre les racines des arbres. Aujourd'hui, des équipements spécialement aménagés et entretenus offrent de meilleures conditions de confort et de sécurité, appréciés par tous, particulièrement quand il pleut. Ces installations sont le bien de tous. Comme le mileu qui les entoure elles doivent être respectées :  Efforcez-vous de maintenir les carbets dans le meilleur état de propreté. Ne laissez aucun détritus toujours susceptible d'attirer les rats et les chiens errants. Emportez vos déchets avec vous. Ne faites pas de feu en dehors des lieux prévus à cet effet. Sachez que faire du feu au pied d'un arbre à même la terre, outre le risque d'endommager gravement le tronc, a pour effet de détruire le sol et de le rendre durablement stérile. Ne lavez rien dans l'eau, les détergeants provoquent d'importants dégats, car, de même qu'ils lavent la vaisselle et la peau, ils lessivent les roches où se développent la vie aquatique.

 


Les traces : Elles sont entretenues par le Parc National. Quel que soit l'itinéraire, en forêt tropicale, il peut subsister des tronçons accidentés. Ci-dessous,  quelques photos de traces. On comprend pourquoi mieux vaut être bien chaussé et ne pas se balader en tongs...

 

TraceTrace

 

TraceTrace

 

TraceTrace

 

TraceTrace

 

TraceTrace

 

TraceTrace

 


Articles similaires :

Balades et randos en forêt

Chutes, cascades et bassins